LES SPECTACLES

STATION VERGER

STATION VERGER PORTE LA POÉSIE JUSQU'AUX OREILLES

Des tables, des chaises, un micro, des stylos, des crayons, des carnets, de la peinture, des casques audio et surtout une invitation : celle d’entrer prendre place et écouter, crayons en mains, sans contrainte de temps ou de résultat. C’est ça la Station verger, une station d’écoute et de dessin qui invite les spectateur.ice.s à se baigner dans les mots par une expérience auditive et manuelle. Une installation dédiée à entrainer une sensibilité auditive au contact du verger, cette miniature du monde, traversée de paroles et de voix. Les poèmes passent de bouche en oreille en toute intimité, dans une installation qui fait événement, invite les participant.e.s à se mettre en mouvement, à composer à leur tour sur la page, entre dessins et textes, laissant libre cours à ce qu’une main peut dire.


Nous cherchons à faire circuler la poésie de cette manière parce que nous voulons qu’elle puisse se proposer comme expérience, comme enquête susceptible d’embarquer quiconque dans son élan.

Autrices Bronwyn Louw & Jeanne Peylet-Frisch / lectrices en alternances Lorraine Pujol et Jeanne Peylet-Frisch / créateur sonore Malo Martin / réalisation technique  & ingénieur son Colas Peylet / dramaturge Franziska Baur. Soutiens et partenaires : TAG l'Amin Théâtre, Théâtre Dunois/du Parc, La Cuisine Centre d'Art et de Design (82), Espace Mandela, ville de Brétigny-sur-Orge

TÉLÉCHARGER LE DOSSIER

L'ARMOIRE POLYPHONIQUE

L'Armoire Polyphonique, c'est la version spectacle des polyphonies du BEC !

L’Armoire Polyphonique c’est une vieille armoire oubliée sur le bord d’un chemin ou sur le trottoir d’une rue, sur l’herbe d’un parc ou au fond d’une forêt. Sur sa porte, une pancarte « Ouvrez-moi » invite le public. Lorsque la porte s’ouvre, les trois membres du Bureau d’Etudes de la Chanson s’animent, le temps d’interpréter l’une de leurs polyphonies aux paroles joyeusement anachroniques, puis ils referment les portes. Léger et décalé, L’Armoire polyphonique est un impromptu musical, comme une boîte à musique à taille humaine.

A l'occasion de cette création, Camille Plocki et Damien Salama rejoignent le BEC pour assurer une alternance sur les dates de tournée !

Pour contacter directement le Bureau d'Etudes de la Chanson : bureau.etudes.chanson@gmail.com

LES CUEILLEUSES

Sur la place d’un village, trois femmes installent leur atelier ambulant, quelques meubles, deux tables, un grand miroir ovale. Si elles sont ici aujourd’hui, c’est pour raconter leur voyage en Antarctique. Mais pas n’importe comment. L’atelier est le lieu de la reconvocation du périple. Là elles tentent de dire l’indicible, de nous faire voir ce qu’elles ont vu, senti, mais quelque chose leur échappe. Elles n’ont pas les mots… lentement l’atelier devient banquise…

Texte : Jeanne Peylet-Frisch
Mise en scène : Malo Martin
Jeu : Madeleine Peylet, Coralie Tomi, Jeanne Peylet-Frisch
Technique et son : Colas Peylet

Soutiens :
Animakt, Anis Gras, Le Tag, Amin Théâtre, Au36 cabaret des cultures, ville de Brétigny sur Orge, festival Champ Libre.

LA CONSERVATHEQUE

Création en cours...                                                                               Sur la place d'un village, dans un parc, dans une rue, au milieu d'un champ... Une caravane est garée.                                               Devant la caravane, un homme raconte comment il en est arrivé là. Il raconte la « Conservathèque », son grand projet :
« Je voudrais capturer l'invisible, conserver ce qui n'existe pas ou ce qui semble futile. Saisir les frissons, les odeurs, attraper les idées, consigner les rêves et les inventions ratés. »
En itinérance, se laissant guider par le hasard des rencontres, il en appelle au public pour contribuer à la constitution du fond de cette Conservathèque :
« Vous êtes les nouvelles personnes que je croise sur ma route. »

Texte : Malo Martin
Mise en scène : Jeanne Peylet-Frisch
Jeu : Malo Martin
Création sonore et musicale : Gustave Carpene